De la pub ... De la pub...


     L'info de ce matin : Le CSA autorise TF1 à couper son JT par de la pub en 2018 . 


     Imaginons le journaliste décrivant une scène de drame, un fait criminel, parlant de faits divers déplorables comme il y en a bien souvent dans les informations, car il faut bien l'admettre, ce sont en général ce genre de faits qui sont relatés. Puis au milieu de ce champs de tristesse, d'horreur, une page de publicité traitant de ...  Bien oui, de quoi pourront elles bien traiter ces publicités ? Parce qu'en sachant que le journal de TF1 est un des plus regardé en Europe, le prix de la minute de publicité sera à la même hauteur . J'en déduis donc que ce sera des grands qui auront accès à ce spot publicitaire . Parfum ? dentifrice ? Que sais-je encore ...

     Nous voilà en plein drame, interrompu par le spot publicitaire traitant de sujets légers, et hop on revient sur l'actualité suivante tout aussi morose que la première. Où en est l'intérêt ? Pas de nous égayer certes, mais bien un intérêt purement financier de la part de TF1. Les 10 minutes avant et après ne suffisaient-elles pas à remplir les poches de la chaine ? Les tonnes de publicités journalières ne nous polluent - elles pas encore assez ?  J'ai dû mal à comprendre le CSA.

Pour rappel le rôle du CSA c'est ça : ( source wikipédia)
Le CSA veille à ce que les différents acteurs de ce secteur respectent le droit, notamment vis-à-vis :
  • de la protection des mineurs
  • du pluralisme, en particulier en période électorale4
  • de l’attribution des fréquences aux opérateurs
  • du respect de la dignité humaine
  • de la défense de la langue et la culture françaises5, en application des lois françaises.




Le CSA a comme compétences :
  • la gestion et l’attribution des fréquence
  • la diffusion ou la distribution des services de communication audiovisuelle
  • le suivi des programmes et des opérateurs
  • le bilan des activités des opérateurs
  • les sanctions
  • Les nominations6 des Présidents de France Télévisions, Radio France et de France Médias Monde ainsi que de membres du conseil d’administration de ces établissements et de celui de l’INA.
  • La production d’avis législatifs, économiques ou de politique internationale à la demande du gouvernement, du Parlement (Assemblée nationale et Sénat) ou de l’Autorité de la concurrence
  • L’organisation des campagnes électorales radiotélévisées : veiller au pluralisme politique en période électorale
  • Le respect de la concurrence et le règlement des différends entre les acteurs du secteur.




    Compte tenu du point 1 et du point 4 , j'ai du mal à comprendre cette décision. Et je ne suis pas pour, du tout . Je trouve qu'il faut laisser à l'information tout son rôle . Déjà, que je trouve que c'est pas toujours une information impartiale qui nous est donnée chaque jour, mais là avec la pub au milieu où va-t-on ? Malheureusement, il est fort probable que je continuerai à regarder ce journal , parce que l'heure me convient , parce que ...  A moins, que je ne trouve une autre source d'information, plus saine, plus impartiale, plus respectueuse .


TF1, le Casino à qui il en faut toujours plus  !!!! 



Commentaires

  1. De la pub et encore de la pub !
    J'avoue que ça m'agace.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Si un jour il y a de la pub en plein journal télévisé, je ne regarderai plus, et je m'informerai par internet, uniquement. Bises

    RépondreSupprimer
  3. La solution vient des téléspectateurs, tant que nous acceptons de passer des heures devant la publicité il ni y a aucune raison que les chaines ralentissent leur rythme. Personnellement une fois 20 heures je ne regarde aucune chaine qui diffuse de la pub, et quand aucun programme ne me convient, je prends un bon livre
    Amicalement
    Claude

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de prendre le temps de me lire et de réagir .